Publié le 19 Septembre 2011
Archipel de la Société - Bora-Bora

Bora-Bora... notre dernière escale avant de quitter la Polynésie Française. C'est aussi l'escale où nous allons fêter notre année de voyage... et de mariage !
Nous arrivons donc devant la passe vers 16h et nous mouillons juste à côté, près du motu Tapu. Le lendemain matin nous allons plonger près de la passe en espérant voir des requins. Nous en croisons un seul et toujours plein de petits poissons dans le corail. On ne s'en lasse pas.
Nous descendons ensuite vers le sud-est de l'île. On nous a parlé d'un mouillage idéal pour l'apprentissage du Kitesurf. Le chenal longe l'île puis nous nous retrouvons dans 3m d'eau, en plein dans le bleu turquoise. La veille sur les « patates » est active. Nous longeons un tas d'hôtels, tous sous le même modèle : une myriades de bungalows sur l'eau. Ils débordent tellement sur le chenal que notre carte marine ne correspond plus à la réalité.

Les hôtels les uns après les autresNavigation à vue pour éviter les patates de corail

Les Va'a ont l'habitude des bateaux et cherchent les vagues de sillage pour pouvoir pagayer avec moins d'effort. Avec nous ils sont un peu déçus, Ty Punch ne fait pas de vagues (très caractéristique des bateaux de course !) mais il se traîne lamentablement à cause de toutes les algues qui poussent sur sa coque.

Le pic de Bora, il attire l'oeil de tous les côtés du lagonAu mouillage pour notre stage sportif option « sports d'eau »

Nous mouillons au sud du Motu Taurere, dans une eau hyper claire et peu profonde. Le banc de sable n'est pas loin et pendant 3 jours nous allons nous régaler avec nos amis de Sargaço que nous venons de retrouver. Débuts en Kite (pour l'instant on ne fait voler que l'aile), débuts ++ en planche à voile pour moi, kayak pour aller voir les requins près de la barrière de corail (nous sommes arrivés trop tard, ils étaient déjà gavés par tous les bateaux de touristes du matin), nage, essai de la planche de surf juste pour ramer ou s'asseoir dessus (c'est pas gagné !!), carénage... Le site est super pour les activités nautiques et tout le monde s'en donne à coeur joie. Dans tous les sens ça navigue, ça rame, ça nage, ça « kite », ça « planche »...


Les débutants en pleine action et l'annexe de Sargaço gréée pour des cours de voile pour les enfants d'un bateau

Au bout de 3 jours, on est complètements courbatus et le stage sportif se termine. Nous quittons nos amis le 11 septembre et allons mouiller un peu après les hôtels pour notre repas « de coton » ! La dernière boîte de gésiers y est passée.
Le 12 nous allons en ville faire nos corvées habituelles : eau, courses, lessive, internet. On ne peut pas partir sans avoir fait la marche qui mène au sommet de l'île alors c'est le programme de notre dernier jour. Deux heures de montée en s'accrochant à des racines ou à tout ce qu'on trouve sous la main, parfois ce sont même des cordes qui nous aident dans les passages les plus délicats. Mais l'effort vaut le coup, en haut on est récompensé par une vue magnifique sur tout le lagon !! Et puis il faut redescendre...

Ça grimpe !Merci la corde !
Vers le sudLa passe de Bora

Nous quittons Bora-Bora le 14 septembre, un peu en retard sur nos prévisions il est vrai. Nous prévoyons 4 ou 5 jours pour atteindre l'île de Suwarow au nord de l'archipel des Cook.

 

Fermer